L’Arabe du futur

Cela fait un bout de temps que je n’ai pas publié d’articles, et pourtant pleins d’idées me sont venues pour donner vie à ce blog.

Je reviens donc, après 3 mois d’absence, avec une critique d’un livre que j’ai découvert il y a peu. Bon, d’accord je ne l’ai pas découvert par moi-même (c’est bien dommage), mais c’est notre professeur d’histoire de Terminale qui nous l’a conseillé. L’Arabe du futur du Riad Sattouf. Il est rédigé en trois tomes, le premier étant intitulé : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984). C’est celui dont il est question dans cet article.

Puisque nous étudions le chapitre : le Proche et le Moyen-Orient, cette lecture permet d’illustrer le cours ainsi que d’élucider le déroulement des événements qui sont loin d’être limpides, donc anguleux, ce qui reste toutefois intéressant à traiter.

La quatrième de couverture propose un bref résumé de ce bouquin :

Ce livre raconte l’histoire vraie d’un enfant blond et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad.

Ce livre est présenté sous forme de bande-dessinée, dont les dessins ne sont pas trop chargés mais mettent l’accent sur ce qu’il y a de plus marquant. Et dont les couleurs sont uniques, un chapitre est représenté par une couleur : jaune pour l’essentiel du premier chapitre permettant d’accentuer l’atmosphère propre à chaque épisode.

C’est en 1980 que débute l’histoire. Le petit Riad n’a alors que 2 ans, né d’une mère bretonne et d’un père syrien qui se sont rencontrés à La Sorbonne. Le père, devenu docteur en 1978, a fait des demandes de travail dans différents pays suite à la mention « Honorable » reçue en France qui l’a un peu déçue. C’était comme une vengeance. C’est ainsi que la famille s’installa à Tripoli, dans un pays gouverné par Kadhafi. Un appartement vétuste fissuré, des chantiers à l’abandon qui recouvrent le territoire, des rues désertes, ce sont les premières images que découvrent le petit Riad. La qualité du récit tient sur l’intensité de l’histoire. L’enfant pose son regard sur le monde. Il relate avec force les personnes qui l’entourent, entre les gamins de rue sans cœurs, la voisine de la grand-mère bretonne qui vit comme au Moyen-Age.  L’auteur nous offre tout au long de son livre, une double vision des événements, à la fois française et arabe. La qualité de ce récit tient au regard décalé d’un enfant (dont la chevelure suscite l’admiration de beaucoup, et la perplexité de certains) sur les conditions de vie des pays qu’il habite, des cultures et des systèmes politiques très différents. A la fois didactique et historique, ce récit regorge de détails, passionne tout autant qu’il étonne. L’auteur met en lumière les failles de ces régimes. Et pourtant, le ton y est souvent humoristique, anecdotique mais terriblement parlant et intelligent.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié ce récit. Bien que certains faits ne m’ont pas été évidents à concevoir, la lecture se fait aisément. C’est un livre que je recommande !

J’aimerai vous présenter d’autres œuvres de ce type sur des sujets variés.

J’espère que cet article vous aura plu. Faites moi part de votre avis sur ce type de billet, et ce que vous avez pensé de cette présentation. 😉

Je vous retrouve au plus vite dans un nouvel article !

Publicités

7 réflexions sur “L’Arabe du futur

      1. Je vous donnerai mon avis lorsqu’il aura rejoint ma collection et que je l’aurai lu.
        Pour la BD sur le printemps arabe il me semble que c’était aux éditions futuropolis, je crois que c’est de Filiu mais je ne veux pas dire une bêtise, il faudrait le vérifier sur le site de l’éditeur.
        Voilà pour les infos, si vous la lisez avant moi, dites-moi ce que vous en pensez. J’attends le début du mois de mai pour me l’offrir

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s