Kitesurf

Hello !

Puisque dans un de mes précédents articles j’ai parlé d’un sport que je pratique à long terme, pourquoi pas parler d’un autre encore. Il s’agit encore une fois d’un sport nautique de traction cette fois-là, mais celui-ci, je ne le pratique pas tout le long de l’année. C’est donc le Kitesurf, sport de glisse, praticable soit en mer/océan, soit sur un étang ou encore un lac. Évidemment, il est plus intéressant d’en faire en mer, quand les conditions météorologiques le permettent.

  • Qu’est-ce que le Kitesurf ?

Il s’agit, comme je l’ai dis dans l’introduction, d’un sport nautique, aussi appelé Kite. Grâce à la traction d’un « cerf-volant » ou aile, on peut glisses sur une planche. La taille de cette dernière varie selon notre niveau. Quant à la taille de l’aile, celle-ci varie également en fonction d’un autre paramètre fondamentale à la pratique de ce sport : le vent. 

kitesurf
Fotocommunity

  • Le matériel

Afin d’assurer votre sécurité, il est impératif de disposer de ces éléments :

– Le casque pour les débutants,

– Le gilet de sauvetage,

– Une combinaison intégrale ou short selon vos envies,

– Des chaussons de planche, pour se protéger des cailloux ou coquillages et des plantes urticantes (éventuellement)

– Il est également recommander de porter des lunettes de soleils, notamment pour celles et ceux qui débutent. En effet, au début nous avons la tête orientée vers le soleil pour guider l’aile.

Ensuite, pour pratiquer, il est nécessaire d’avoir ce matériel (évidemment haha) :

– Une aile, concernant la marque, pour un début, une NEO ou une DICE sont de bonnes ailes pour débuter. Équipée de lignes et de sa barre.

– Une board (une planche),

– Un harnais équipé d’un largage et d’un leash d’aile. C’est deux derniers éléments permettent de stopper la traction (pour le premier) puis de se séparer de l’aile (pour le deuxième) en cas de problème.

Pour cette deuxième liste, la marque North NEO est une bonne référence. Pour la taille de l’aile, celle-ci varie selon la force du vent et de votre poids. Plus vous êtes léger avec une force de vent d’environ 30 km/h, en débutant, une 4 ou 5 m^2 sera suffisante. Cependant, si le vent est faible, on montera facilement vers les 10/11 m^2 VOIRE 15 m^2. Quant aux personnes plus résistantes, avec 30km/h de vent, une voile de 7/8 m^2 sera nécessaire. Dans le cas d’un vent faible, une voile de 15 m^2 sera plus appropriée. Évidemment, ces mesures concernent les voiles stables, effectivement, il y a bien d’autres possibilités, mais tout dépend de la marque de l’aile. Si, par exemple, vous avez une voile en C, 50-60 kg : 9-10m^2, pour une voile hybrid, 50-60 kg : 7-9 m^2 etc… Ici, je n’ai  pris qu’une toute petite partie des éventualités pour écouter.

kitesurf1
Fotocommunity

  • La pratique

Pour commencer, il est préférable de prendre des cours. Cela vous permettra de gagner en autonomie par rapport au matériel fourni, mais aussi de voir les bases, les réflexes à avoir pour assurer votre sécurité, et bien sûr, glisser en fin de session si possible.

Tout d’abord, il faut se rendre sur un site où il y a du vent, sans ce facteur essentiel, votre voile ne décollera pas de l’eau, ou très difficilement, et une fois dans l’air, vous n’aurez plus qu’à manier la voile minutieusement   au risque de la faire tomber dans l’eau et de ne plus pouvoir la remonter. A vous de voir 😉 .

Côté manipulation, vous commencerez par piloter le Kite afin de se familiariser avec. Certains pôles nautiques vous feront débuter sur le bord de l’eau, d’autres directement dans l’eau. Par contre, le plus souvent vous pratiquerez sur un étang, ce qui est bien pour débuter puisqu’il n’y a pas le phénomène de vagues comme en mer. C’est plus sécurisant. Sans oublier la faible profondeur d’un étang.

Une fois cette étape acquise, ça devient intéressant. On découvre la nage tractée : se mettre à plat ventre dans l’eau et on se fait tracter par l’aile en faisant faire à la voile des grands 8. Pour cela il faut donner de grandes commandes : orienter la barre un bon coup à droite puis à gauche et répéter ces mouvements. Cet exercice permet de s’entraîner sans la planche. En effet, une fois la planche aux pieds, vous n’aurez plus qu’à reproduire les mêmes gestes et vous pourrez enfin sortir de l’eau et glisser ! C’est justement là que vient le « waterstart ». C’est l’étape la plus difficile.

Maintenant que vous êtes à l’aise avec le pilotage, vous n’avez plus 1 mais 2 préoccupations : le kite et la board. Il vous suffit de refaire l’exercice précédent mais avec la planche aux pieds cette fois-ci. Et là, vous commencez à vous amuser. Après avoir râlé quelquefois après la voile qui n’a pas voulu se lever de l’eau (elle n’y est pour rien, il faut juste rester calme :p ) ce sport est sensationnel. Une fois les fesses hors de l’eau pour la première fois, c’est que du bonheur !

Ce sport fort en sensations est une excellente expérience, je le recommande vivement ! 🙂

Dans cet article, je n’ai bien sûr pas tout détaillé, cela serait trop long. Du coup j’ai sauté quelques étapes, qui ne sont pas à négliger lors de la pratique évidemment, puisque j’ai mentionné l’essentiel ici. Cependant, si vous voulez davantage d’informations, je vous invite à me poser des questions. Par exemple si vous souhaitez des précisions au sujet de la fenêtre de vent : en fonction de la zone de cette fenêtre dans laquelle se trouve l’aile, la puissance n’est pas la même.

Ps : j’ai pris des cours avec le pôle nautique de Gruissan et les professeurs sont très professionnels, c’est grâce à eux que je suis parvenue à rider !

Je voulais également vous parler d’un site qui lui, est uniquement consacré à la natation, je vous invite à aller y jeter un coup d’œil : Salut les baigneurs !

Mais aussi d’une personne qui a parlé de mon blog, je l’en remercie, c’est pour quoi je me dois de parler du siens : Boulevard Du Cinéma

Publicités

12 réflexions sur “Kitesurf

  1. C’est super ! J’ai toujours rêvée de m’y mettre ! Mais je vis en région parisienne alors je te dis pas la galère que c’est pour trouver un bon spot… Il t’a fallu combien de temps pour assurer ta première glisse ? Et niveau budget pour un matériel de débutant tu penses qu’il faut mettre combien ?

    Aimé par 2 people

    1. Ha oui je suis moi même de la région parisienne, seule les grandes vacances le permettent de pratiquer ce sport…
      Il m’a fallut une semaine d’entraînement : 2/3h chaque matin, avec un bon prof.
      Niveau budget cela dépend du temps que tu souhaites le louer. Pour l’aile il faut compter entre 35€ (la demie journée) à 140€ (la semaine) évidemment si tu souhaites ne la louer qu’une journée, ça sera aux alentours de 40€.
      La barre : de 10 à 40€ (toujours selon la durée)
      La planche : entre 20€ et 70€
      Le harnais : entre 5€ et 30€
      Le gilet : entre 5€ et 30€
      La combinaison : entre 5€ et 30€
      Évidemment il y a des tarifs intermédiaires, en fonction de la durée de location : 1/2j, la journée, les 3 jours, 6/7j.
      Aussi, les tarifs varient selon le centre nautique. 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s