Tous journalistes ? 

Il y a quelques temps, notre professeur d’histoire nous a demandé, dans le cadre de l’Education Civique de choisir un sujet d' »exposé » en groupe. Avec des amies nous avons choisi ce sujet, intitulé : « Tous journalistes ? » 

Bien que le journalisme ne soit  pas mon but, que ce soit du point de vue professionnel comme du point de vue du blog, j’ai trouvé ce sujet intéressant. De plus, c’est une question qui porte atteinte à un grand nombre de personnes : internautes qui interagissent, de simples lecteurs et que sais-je encore.
Pourquoi pas vous faire part du résultat final ? 🙂

Depuis toujours, la communication dispose d’une place importante dans la société, elle permet de diffuser un grand nombre d’informations à tous. La diffusion de ces dernières est assurée par des journalistes, pour la plupart. Ceux-ci exercent la profession de renseigner par l’intermédiaire de médias, de moyens de communications tels que la presse écrite, le web, l’audiovisuelle par les images etc… Leur travail consiste à collecter, vérifier, sélectionner, synthétiser et commenter des faits pour les présenter au public. Cependant de nos jours, de nouveaux moyens de communications se développent permettant à tous les individus de transmettre l’information. Nous nous sommes donc demandés  si nous pouvons tous transmettre l’information à la manière d’un journaliste ? Nous verrons qu’il est intéressant de permettre à tous de communiquer des informations mais que cela reste un droit à prendre au sérieux.

La liberté d’expression est le droit pour toute personne de penser comme elle le souhaite et de pouvoir exprimer ses opinions par tous les moyens qu’elle juge opportun, dans les domaines de la politiques, de la philosophie, de la religion, de la morale… Considérée comme une liberté fondamentale, la liberté d’expression est inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (ONU, 1948, article 19) : « Tout individu  a le droit de liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » Ce projet « Tous journalistes » permettrait donc aux internautes de jouir de la liberté de la presse sans limites. En effet, ils auraient un effet direct sur l’actualité ce qui leur permettrait de se sentir davantage plus investis dans la société. « Les nouvelles technologies du web 2.0 permettent désormais ce que Libération présidait il y a plus d’un an : les lecteurs participent à la fabrication de l’info. » (précisent Antoine Duvauchelle et Benjamin Sèze.)

Le fait d’offrir la possibilité aux internautes de transmettre une information à tous, est à l’origine de la création de nouveaux espaces publics comme LePost.fr. Cette plateforme fut créée par une équipe du monde interactif qui concurrence de nombreux autres sites web dans le même style comme Rue89. Cependant elle a su d’imposer dû à une liberté de participation accordée aux internautes. En effet elle permet à tous, inscrits ou non d’interagir en direct à l’aide de commentaires mais fait notamment preuve de diversité. Les internautes pouvant désormais publier des vidéos, podcasts, images et textes. De plus les meilleurs posts on la chance d’être pris en charge par un « coach » suit à l’accord de l’auteur de l’article afin qu’un professionnel puisse le retravailler, l’améliorer en le reformulant pour, par la suite, le poster en Une du site, tout en respectant la loi de l’information sensible et de la charte internet du Post.fr. Le développement de ces plateformes permet la création de nouveaux espaces à la portée de tous abordant différents sujets.

Les anciens journalistes de Libération, et certains médias, proposent à leurs lecteurs de participer à la fabrication de l’information. Rue89 développe ce concept par exemple. Ainsi, ces médisa mettent directement à contribution les internautes. Cela offre la possibilité à chaque individu de pouvoir, « grâce à ses capacités d’observation et d’analyse, de produire de l’information. » De plus, Rue89 est un média très concurrencé, notamment par LePost.fr qui « se targue de dépasser Rue89 en nombre de visiteurs ». Si ce site est très en vogue « c’est en partie dû à la liberté de participation accordée aux internautes ». Désormais, le site LePost.fr ouvre ses portes : « Les commentaires sont libre à tous, inscrits ou non ». Cette méthode a attiré 3000 personnes qui se sont donc inscrites sur ce site en deux mois. Cependant, ces informations restent surveillées, relues et corrigées par des journalistes professionnels afin que chacun soit sur un pied d’égalité.

Nous avons vu que l’information est publique, cependant la diffuser est un métier.

Comme nous l’avons vu, la modération des informations est « effectuée a postériori par une équipe du Monde Interactif et une société sous-traitante » (pour Le Post) ou par « des journalistes professionnels » (pour Rue89). Ces vérifications portent essentiellement sur le respect de la loi sur l’information sensible. En effet, certaines informations peuvent être illustrées d’images ou de photos sur lesquelles le visage de personnes est clairement identifiable. Ainsi, l’auteur de l’article commet une atteinte à la vie privée et à l’image d’autrui. C’est pourquoi chaque information transmise par un quelconque internaute d’un site responsable se doit de contrôler ces paramètres.

La diffusion de l’information a une grande importance. De plus lorsque nous diffusons une information, celle-ci est mise à la portée de tous. Un grand nombre de personnes pourra alors prendre connaissance du message permettant de tenir au courant des événements quelqu’un, peut entraîner des complications si elle n’est pas faite attentivement. En effet la population peut prendre au premier degré la rumeur et de graves répercussions peuvent être engendrées.

Cependant, être journaliste reste un métier. Nous avons vu auparavant que le métier de journaliste est d’informer à travers un média. Tout le monde ne peut pas être journaliste étant donné qu’il faut un minimum d’études pour pouvoir accéder à ce métier. Lors de la formation à ce métier, des compétences sont apprises permettant de diffuser des informations convenablement. Ainsi il y a donc une manière de diffuser ses informations que des individus n’ont pas forcément appris. De plus, les gens sont habitués à ce que les journalistes vérifient l’information et ont une forme de confiance envers le journaliste. Pour clore, être journaliste est un métier qui nécessite des compétences dont tout le monde ne dispose pas. C’est pourquoi « tout le monde » ne peut pas être le professionnel de la diffusion de l’information.

D’une part nous avons vu qu’il était intéressant de permettre à tous de divulguer des informations. D’autre part, la diffusion de ces renseignements n’est pas à négliger puisqu’elle est accessible à tous. De plus, les journalistes ont reçu une formation leur permettant de transmettre de manière légale les informations. Actuellement on peut se prétendre « Tous journalistes » et exprimer librement grâce à différents supports existants. Au terme de notre réflexion nous pouvons conclure que tout individu ne peut se permettre de se prétendre journaliste pour les raisons développées auparavant, mais il est intéressant d’avoir les points de vue de tous sur une situation.

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à donner votre avis sur la question. 🙂

(Encore une fois la photo mise en avant n’a pas tellement de rapport, mais elles feront l’objet d’un autre article.)

Je vous invite à découvrir mes  prochains articles les dimanches soirs, et quelques fois (en plus) en semaine. 😉

Publicités

22 réflexions sur “Tous journalistes ? 

  1. Etant moi meme etudiante en communication je ne peux pas dire que nous sommes tous journalistes, car nous n’avons pas la culture necessaire mais il est bon de voir que les étudiants d’écoles ne sont pas les seuls à pouvoir se dire ‘journaliste’. Il y a un gros probleme d’élitiste aujourd’hui dans la profession alors qu’avant on devenait journaliste juste parcequ’on avait une plume, un talent… C’est un peu la revanche du grand public sur l’élite auquel on assiste et tant mieux 🙂

    Aimé par 3 people

  2. ¡Muy interesante información! Y coincido con tu reflexión: cualquiera puede opinar, pero informar seriamente es un trabajo periodístico para el que son necesarias ciertas credenciales. Muy buen post! Saludos 🙂

    Aimé par 4 people

  3. Bel article qui me fait réfléchir. Il semble de nos jours qu’il soit difficile à dire si le monde devient plus mal; ou seulement les journalistes deviennent plus intelligents. SS

    Aimé par 3 people

  4. La facilité à diffuser de l’information et l’idée que tout le monde peut être journaliste, une énorme problématique dont j’ai pas arrêté d’entendre parler durant ma licence en communication ^^
    Je trouve ça super que chacun puisse donner son avis, diffuser et partager des contenus sur le web, mais c’est vrai que ça peut devenir dangereux si les informations ne sont pas bien traitées avant d’être diffusées. C’est donc super que des plateformes existent comme celles que tu cites, ça permet de donner la parole aux citoyens tout en supervisant tout ça 🙂
    Bisous !

    Aimé par 3 people

  5. Belle initiative de Rue89 qui permet aux internautes de s’exprimer sur les sujets d’actualités.

    « Le temps d’un instant », j’ai moi même écrit un article sur une plateforme sur Blasting News, sur un sujet de société, « vivre positivement, pleinement ses quarante ans ! », j’ai dans l’idée d’en écrire un autre sur un sujet complètement différent qui pourrait interloquer mes lecteurs de mon blog et mes ami(es) proches ! à voir si celui-ci, serait autorisé par le site Blasting News …
    Par cette petite expérience, l’on voit que le métier de rédacteur et journaliste demande beaucoup de qualités 😉

    Sinon, très bel article 😉
    à bientôt, Val

    Aimé par 3 people

  6. « Tous journalistes ? », voici un sujet très pertinent, auquel vous avez répondu avec une réelle volonté d’informer. Je me permets de vous présenter L’Escient, qui pourrait vous intéresser, vous et certains de vos lecteurs : nous sommes une revue pluridisciplinaire et participative, privilégiant les articles de niveau intermédiaire, c’est-à-dire à mi-chemin entre vulgarisation et publication spécialisée. Notre but est double : permettre à tous les passionnés de publier sur leurs sujets de prédilection, et développer la curiosité des lecteurs. Nous venons de débuter, et nous avons besoin d’articles : n’hésitez pas à nous en soumettre !

    Aimé par 2 people

      1. Oui, c’est le cas, et chacun de nous peut dans sa vie quotidienne des différents
        geschehten et des moments, n’était pas croissant ou plus tard tout le monde fal mais en nous, travaux fait beaucoup découvrent, nous les muses attention encore une fois à la vérité,.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s